Voyage culinaire dans la Drôme

Voyage culinaire dans la Drôme

Le nougat de Montélimar, le Côtes-du-rhône et le Crozes-Hermitage sont les plaisirs gustatifs qui font la renommée de la Drôme à travers la France, et même dans toute l’Europe. Une visite de ville en ville, entre autres, à Chateauneuf-sur-Isère, à Valence, ou à Nyons est une occasion pour découvrir la richesse des terres et des fermes de la région Rhône-Alpes. Des produits variés comme des olives, de la viande ou du laitage sont préparés à la manière des grands chefs locaux pour donner des merveilles que l’on doit déguster au moins une fois dans la vie au cours d’un voyage dans la Drôme.

La truffe noire de Tricastin, dans la Drôme

Il faut passer quelque temps au camping de la Drôme pendant l’hiver dans le Tricastin, pour assister au cavage, la récolte de la truffe noire. Cette espèce sauvage au parfum sublime qui apportera une note de raffinement à une recette de mets est appelée Mélanosporum. Afin de dégager correctement ce champignon surnommé « diamant noir », le trufficulteur s’aide d’un petit accessoire spécifique, le fouji. Les chefs en quête de produits de haute sélection pour la préparation de leurs mets utilisent la truffe noire. Puisque vous séjournez en hiver, mieux vaut séjourner dans un camping ayant une piscine chauffée. Ce qui est bien le cas du camping du site https://www.lesoleilfruite.com/fr/. Vous pouvez y profiter d’un séjour confortable grâce à sa piscine chauffée et couverte. Le restaurant du camping ne manquera pas aussi de vous faire découvrir les spécialités culinaires de la Drôme.

Les olives de Nyons

Une escapade à Nyons sur l’Eygues entre les mois de novembre et janvier permet d’expérimenter la récolte des olives. Pour être au premier plan de la tradition, il est possible de se loger pendant quelques jours dans un mobil-home ou dans un chalet dans les alentours.

Pour que les olives soient conformes aux normes, les oliveurs prennent soin de cultiver uniquement la Tanche. Elles sont récoltées noires, et les plus belles sont sélectionnées pour être vendues dans les épiceries locales, et à l’usine de fabrication d’huile d’olive. Des cuisiniers professionnels se rendent sur place pour récupérer les calibres moyens pour la réalisation du délicieux caviar provençal, la Tapenade. Ces olives en purée sont mélangées avec des herbes aromatiques et constituent une délicieuse alternative à la moutarde pour les toasts. Un séjour aux environs d’un établissement de camping à Valence s’impose pour pouvoir visiter le « Site remarquable du goût », le label attribué à l’oliveraie de Nyons.

Le nougat de Montélimar

La ville de Montélimar, les portes de la Valence, est connue pour être la capitale du nougat. Montélimar est aussi la localité où l’on trouve à l’abondance des hébergements de vacances luxueux avec un parc aquatique moderne et une piscine à débordement. La vente des nougats avant les vacances d’été était une tradition dans la localité de Montélimar. Aujourd’hui, la commercialisation dans les boutiques de confiseries prend place à la criée dans les rues de la ville. Les anciens de Montélimar du sud le savent bien : il faudra patienter plus de 12 heures pour la cuisson. Ils utilisent un récipient en fonte ou en cuivre pour réussir la préparation. Le véritable nougat respectant la recette traditionnelle contient un soupçon de pistache, et une quantité presque égale d’amandes et de miel de lavande.

Les fromages drômois

Un séjour en location de gîte dans la Drôme pendant le printemps, ou entre les mois de septembre et décembre est l’occasion idéale pour découvrir la production du fameux Picodon. Il s’agit du fromage de chèvre local à croûte fine que l’on doit absolument déguster lors d’une découverte des spécialités culinaires dans la région. Afin d’obtenir l’aspect homogène de la pâte, et un goût singulier, chaque palet doit passer par plusieurs séchages, affinages et lavages.

Une escapade gourmande dans la Drôme, aux alentours de Romans-sur-Isère s’impose pour découvrir les étapes d’affinage et de pliage du Banon à l’aide de feuilles de châtaigniers. Ce succulent fromage de chèvre cru et crémeux est un ingrédient incontournable pour toute préparation de mets du type gratin. L’autre variété de fromage qui fait la fierté de la Drôme est le Bleu du Vercors Sassenage. Il se reconnaît par sa pâte demi-molle assaisonnée de persil. La particularité de ce fromage de lait de vache se trouve également dans son arôme de noisettes.

Les viandes du terroir

La caille était l’un des plats préférés de Madame de Sévigné lorsqu’elle séjournait dans son château de Grignan, dans la Drôme. Cette viande légère et raffinée est un incontournable lors d’un événement particulier dans la localité. La viande d’agneau de la Drôme est plébiscitée pour sa haute qualité grâce à l’efficacité des techniques d’élevage local. Les agneaux sont élevés dans un vaste espace, et nourris selon une organisation de pointe. Pour un voyage culinaire mémorable dans la Drôme, il faut déguster la caillette de Chaubeuil. Présentée en pâté, elle se compose de viandes et de foie de porc aux herbes aromatiques. Elle est généralement servie en tartine à l’apéritif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *