Ces aides qui vous permettent de passer des vacances moins chères

Ces aides qui vous permettent de passer des vacances moins chères

Avez-vous besoin d’aide pour les prochaines vacances ? Il vous faut un supplément de financement pour offrir un séjour décent à votre famille ? Dans l’affirmative, vous êtes à la bonne porte. Découvrez à travers les prochains paragraphes deux aides familiales. Elles permettent de partir cet été avec un allégement au niveau de l’hébergement. Ces avantages concernent toutes les destinations dans l’Hexagone ou au-delà. Ce sont des systèmes distincts qui ont leurs cibles respectives. Il y a tout de même quelques conditions à respecter. Voici les détails.

L’aide aux vacances familiales pour les allocataires

Grâce à l’AVF, il est possible de passer des vacances moins chères dans un établissement partenaire du système. Il s’agit d’un programme de la Caisse d’Allocation Familiale (CAF) qui vise principalement les familles les moins nanties. L’aide est attribuée aux ménages respectant les conditionnalités imposées. Une minutieuse étude est effectuée sur chaque dossier de demande de subvention de la CAF. Le calcul prend en compte plusieurs paramètres, dont le quotient familial. Seules les familles sélectionnées peuvent en bénéficier. Il faut au moins avoir un enfant à charge de 3 à 18 ans et recevoir une allocation. Concrètement, les vacances aidées par la Caisse d’Allocation Familiale ou VACAF prennent la forme de réduction. Les bénéficiaires peuvent faire valoir leur droit dans les gîtes et campings partenaires. Ces établissements sont au nombre de 3 600. Ils ont été labelisés VACAF selon le respect d’une longue liste de critères. La proposition d’hébergement décent et de programmes de divertissements pour toute la famille fait partie des exigences. Ces sites se trouvent dans toute la France. Ils se situent en montagne, près de la mer ou ailleurs. Outre les critères d’éligibilité nationaux, les départements ont aussi leurs propres conditions. Ainsi, pour connaître si vous pouvez bénéficier d’une AVF, il faut se rapprocher du bureau de la Caisse d’allocation dans votre localité. La durée du séjour devrait faire plus de deux jours. Il doit se dérouler pendant les vacances scolaires ou les week-ends avec jours fériés. L’enfant ne doit aucunement s’absenter de l’école pour partir avec les parents. La procédure pour la demande d’AVF est assez longue. Elle commence en début d’année. Pendant cette période, la Caisse d’allocation notifie les familles pouvant bénéficier d’une aide pour les vacances. Lorsque vous recevez une notification d’éligibilité, il faut faire une réservation auprès des hébergeurs agréés. Continuez avec la constitution d’un dossier. Vous aurez à payer des acomptes de type arrhes pour confirmer la réservation. En ce qui concerne le montant de l’aide familiale, la valeur n’est pas pareille pour chaque famille. À titre d’exemple, un ménage avec un quotient de moins de 500 euros peut recevoir l’équivalent de 450 euros. Cette somme sera déduite de l’hébergement dans un camping partenaire.

Le CGOS pour les agents de la santé publique

Des aides familiales pour les secteurs d’activités existent. Pour les personnels de la Santé publique, il y a l’appui du CGOS. Le Comité de Gestion des Œuvres sociales des Centres Hospitaliers Publics attribue une contribution aux agents. Ces derniers peuvent être des stagiaires, retraités ou des personnes encore en activité. Comme l’AVF, l’aide CGOS prend aussi la forme d’une réduction sur le loyer. Les frais d’hébergement pendant les vacances font l’objet de remise qui peut atteindre 50 % pour les enfants. Quoi qu’il en soit, les conditions d’octroi changent individuellement. Pour un adulte, la réduction sur la location d’un mobil home ou d’une chambre sera de 5 à 15 %. Cela dit, les enfants auront beaucoup plus de remises. L’aide est encore plus importante pour les bénéficiaires ayant un handicap. La remise s’applique uniquement auprès des hébergeurs partenaires du CGOS. Ce sont notamment les campings de catégorie tourisme et les aires pour les caravanes. À la différence du VACAF, l’aide peut concerner les établissements hors du territoire national. Les partenaires du comité se trouvent dans toute l’Europe. Quelques établissements dans les départements d’outre-mer sont aussi prêts à accueillir des vacanciers bénéficiaires de l’aide CGOS. De manière concrète, il faut faire une demande auprès du Comité. Le site de l’association de droit 1901 donne de plus amples informations sur l’éligibilité. Il suffit généralement d’avoir plus de 6 mois d’ancienneté dans un emploi hospitalier. Le montant de l’aide sera calculé en fonction du quotient familial. Dans certains cas, il se peut que l’aide soit attribuée après les vacances à titre de remboursement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *