Lac Chambon : un bel endroit pour passer ses vacances en camping

Lac Chambon : un bel endroit pour passer ses vacances en camping

Le lac Chambon se trouve dans les hauteurs des monts Dore dans le Sud du département du Puy-de-Dôme. Cet immense plan d’eau culmine à 875 m d’altitude. Il est partagé entre la commune de Chambon-le-Lac et Murol. Ce réservoir d’eau douce couvre 60 hectares. La profondeur moyenne est d’environ 4 m. Ce qui permet de pratiquer diverses activités nautiques. S’il vous faut une destination qui sort de l’ordinaire, le lac Chambon devrait vous convenir. Votre visite sera un mélange de découverte et de fun.

Lac Chambon : deux plages et diverses activités possibles

Grâce à sa profondeur dépassant rarement les 4 mètres, le lac Chambon est destination de choix pour les amateurs de baignade. Deux plages aménagées permettent aux familles de bronzer ou de nager en toute quiétude. En été, des sauveteurs se tiennent en place sur les postes de surveillance. Ce dispositif offre encore davantage de sécurité pour les plaisanciers. Les eaux limpides se prêtent également à toutes sortes d’activités nautiques. Les fans de pédalo pourront pratiquer leur activité favorite. Ceux qui aiment l’aviron et le canoë pourront également s’amuser sur le lac. Les familles pourront se faire accompagner par un guide pendant la balade. Puis, la planche à voile reste une activité à essayer sur place. L’absence de vague facilite l’apprentissage de cette discipline de glisse. Ce sport nautique demande l’inscription à un stage proposé par des professionnels. Pour mieux profiter des activités nautiques, réservez votre séjour dans un camping près du lac Chambon des jours à l’avance. Cela vous donnera la possibilité de comparer les prix et de choisir l’emplacement du mobil-home qui vous plait.

Une randonnée familiale autour de ce plan d’eau

Si vous voulez faire le tour du lac, sachez que ce circuit est possible. Cela vous demandera environ une heure ou un peu plus. Le parcours emprunte des pistes balisées, mais également des portions sur pilotis. En effet, le lac Chambon est partiellement entouré de zones marécageuses. La petite balade vous permettra de découvrir le château de Murol. À cet endroit, vous pourrez voir que les constructions humaines vieillissent avec le temps tandis que la nature environnante reste éternellement jeune. Une église romane se trouve également dans les parages. Pour les jeunes randonneurs, la visite d’une ferme éducative sera le point fort du tour. L’aiguille rocheuse qui se trouve au nord du lac peut aussi faire partie du parcours. Cet endroit s’appelle la Dent du Marais ou le Saut de la Pucelle. Selon la légende, une vierge aurait sauté de cette falaise.

Les faune et flore autour de cette zone humide auvergnate

Comme d’autres plans d’eau, le lac Chambon accueille de nombreuses espèces d’oiseau. Du fait de la forte présence humaine, les animaux se trouvent confinés dans la zone marécageuse. Ceci étant, vous pourrez toujours observer quelques beaux spécimens. Les rapaces et les passereaux sont nombreux à y élire domicile. Quelques variétés d’oiseux aquatiques ont également choisi de vivre dans les environs. D’ailleurs, cette faune auvergnate n’a pas eu d’autre choix que la cohabitation avec les humains. Pour cause, le lac Chambon est l’une des rares zones humides de toute la région. Pendant le tour du lac, vous rencontrerez des martins-pêcheurs, des bergeronnettes ou de rares mouettes rieuses. Les ornithologues amateurs devront s’armer de patience pour voir les goélands cendrés et les rares cincles plongeurs. Des espèces animales telles que la loutre vivent aussi dans cette zone où l’eau est omniprésente.

Quelques renseignements qui vous seront utiles

Le lac Chambon se trouve au cœur des volcans de l’Auvergne. Cependant, il ne s’agit pas de maars. Ce nom désigne un plan d’eau né d’un cratère. Cette origine est souvent associée à une forte profondeur. Ce qui n’est aucunement le cas pour le lac Chambon. Ce dernier vient toujours d’une éruption, mais d’une manière différente. Sa formation vient davantage du barrage créé par l’éboulement suite à une activité sismique. Lorsque le cours de la rivière La Couze a été endigué, l’eau commence à stagner. D’autres ruissellements ont également formé le lac. Ce dernier perd une partie de sa réserve dans l’un des affluents de l’Allier. Le lac Chambon est à distinguer d’un autre plan d’eau qui a un nom similaire : le lac du Chambon. Celui-ci se trouve en Isère. Les deux étendues d’eau n’ont rien en commun. La pêche est autorisée dans le lac auvergnat. Seuls les brochets et certaines espèces protégées font l’objet de restriction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *